samedi 23 octobre 2010

Toulouse Le Mirail : Le président confirme la suppression de cinq emplois à l'IUFM


Extraits du compte rendu de l'audience entre les élus au conseil d'école de l'IUFM et le président de l'université de Toulouse II le Mirail

Étaient présents : Daniel FILATRE président de l’université de Toulouse II le Mirail, Marc BRU, directeur de l’IUFM, Christine BATAILLE SNASUB, Marie France CARNUS élue SNESUP-FSU au Conseil d’école, Philippe DEBAECKER , élu UNSA au conseil d’école, Christian VALADE, élu FSU au conseil d’école.

Les élus ont rappelé la souffrance des personnels qui après l"intégration et la mastérisation prennent un coup de plus avec le gel des postes lié au RCE. L'IUFM est en première ligne. Ont été successivement évoquées les questions de moyens et personnel, les relations avec UT3, la situation des sites départementaux et le schéma directeur régional de l’enseignement supérieur. ....


LES MOYENS EN PERSONNELS


Un échange assez vif s’est engagé au sujet des postes d’enseignants gelés par l’Université.
M Filâtre considère que les 8 postes demandés ne peuvent être attribués car l’IUFM n’a pas les financements suffisants.

Un différentiel important serait dû au fait que, dans le cadre de la RCE le Ministère transfère une masse salariale évaluée au 31/08/2010. Or à ce moment là l’IUFM n’aurait pas consommé tous ses emplois et donc aurait une masse salariale inférieure à celle des emplois statutaires. 


Le mode de calcul des emplois et de la masse salariale présenté par le président est un jeu dans lequel l'IUFM et les autres composantes de l'université vont perdre des emplois. C'est la machine invitée pour supprimer des emplois dans l'enseignement supérieur. 



Lire aussi les décisions des conseils

Et maintenant ?
  • Laisser vos commentaires

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Compte tenu de la situation, je propose une AG le 8 novembre à l'IUFM.
Qui serait d'accord ?
Claude