mardi 21 septembre 2010

Retraites : 23 septembre, la bataille n'est pas finie



Retraite :
Payer plus longtemps pour moins de droits
Le 23 septembre 
Refusons ce recul de société !


La bataille n’est pas finie !
Le pouvoir veut faire de la fin de la retraite à 60 ans une défaite historique des travailleurs qui lui permette d’aller encore plus loin dans le démantèlement des acquis sociaux et démocratiques du pays. La journée du 7 septembre a montré avec plus de 2,5 millions de manifestants la détermination de plus en plus affirmée des salariés à défendre leurs droits, leur niveau de vie face. Mais cela n’est pas suffisant !

Le 23 septembre le mouvement de protestation doit encore gagner en ampleur. Les personnels de recherche et de l’enseignement supérieur seront dans la rue pour la défense et l’extension de leur droit à la retraite.


A l’appel de toutes les confédérations et fédérations syndicales
Grèves et manifestations dans toute la France
Pour Toulouse

La manifestation est à 9 heures 30

parcours : St Cyprien, Pont des Catalans, Héraclès, Compans, Bd de Strasbourg,
Haut des allées Jean Jaurés


Meeting de Toulouse du 15 septembre contre le projet du gouvernement sur les Retraites


Quelques intervenants







jeudi 16 septembre 2010

L'INRP en danger

Une nouvelle fois, le gouvernement veut imposer à l'INRP un virage brutal, coupant de fait ses liens précieux avec les acteurs de l'éducation. Il s'agit cette fois-ci d'intégrer l'ENS de Lyon, dans la perspective d'un département de recherche en éducation, avec la fin de recrutements pérennes pour les chercheurs et la fin de détachement pour les enseignements des premier et second degré.

Ces mesures butales - on parle d'une mise en oeuvre au 1er janvier 2011, se dessinent, alors même qu'un rapport de l'AERES (visite en juin dernier) soulignait la nécessité de conforter l'INRP dans ses missions essentielles.

Une réunion exceptionnelle CA et CS de l'INRP, ce vendredi 17 septembre, devrait être l'occasion de confirmer cette orientation. Nous lançons un appel de chercheurs pour aller à l'encontre de cette perspective délétère (appel joint), nous le rendrons public à la fin de cette semaine, avec les 100 premiers signataires.



Espérant votre soutien
Alain Mercier et Luc Trouche