vendredi 26 mars 2010

Les lycées organisent le refus d'accompagner les stages à la rentrée 2010


Le rectorat vient de donner aux organisations syndicales la liste des supports de stagiaires mastérisés à la rentrée 2010 dans l'académie de Toulouse (112 stagiaires PLC en 2011, 600 stagiaires en 2010, 530 en 2009)

La cité scolaire Olympes de Gouges lance un appel : Aucun stagiaire à temps complet dans l'académie. Il faut faire connaître cette liste le plus largement possible et organiser partout, au plus vite, le refus collectif d'assurer la mission de conseiller pédagogique, en le faisant savoir aux IPR et au recteur, par la voix hiérarchique.
Extrait de l'appel :

Les étudiants sont contre,
Les universitaires sont contre,
Quelques élèves seraient peut-être pour, oh la la, quels beaux chahuts en perspective,
La Fcpe est contre,
Le ministère est pour, mais c’est pour escamoter des milliers de postes d’enseignants,
Les chefs d’établissement sont contre,
L’opinion publique n’est encore ni pour ni contre, mais l’opinion publique ne déteste pas complétement les enfants,
Nous sommes contre,

Ce n’est certainement pas le moment de baisser les bras. ...

Et s’il n’y avait pas assez de tuteurs pour regarder faner les stagiaires ?
Et si cette réforme apparaissait comme techniquement inapplicable ?
Et si le ministère commençait à douter ?

Pour organiser le refus collectif, rien de mieux que de faire connaître les conditions d'affectation et d'accueil des stagiaires néo-recrutés. Dans l'académie de Toulouse, le rectorat vient de préciser les choses : voir ci-dessous, ça rejoint exactement ce que le SNUEP disait ce matin à l'AG, et le 3ème point devrait suffire, j'espère, pour parvenir facilement à un refus unanime d'assumer la mission de conseiller pédagogique !

N'oublions pas les "stagiaires 108 heures" (étudiants préparant les concours), c'est encore différent. Ils doivent avoir un "prof-référent", donc ça ne recoupe pas les mêmes personnes que les conseillers pédagogiques. Il y a tout à parier que ces étudiant-stagiaires viendront remplacer les stagiaires néo-recrutés en janvier-février, quand ces derniers partiront tous en formation en même temps...

le refus collectif doit s'organiser dans toutes les disciplines, et il faut préciser que cela concerne l'accompagnement des stagiaires "néo-recrutés" ET des "stagiaires-étudiants 108 heures".


Aucun commentaire: