lundi 18 janvier 2010

Les stagiaires lauréats du CAPES à 18 heures devant les élèves à la rentrée prochaine ? Une hypothèse dans l’académie de Créteil !




Lors du Comité Technique Paritaire Académique du 13 janvier, le Recteur a confirmé que les lauréats de concours seraient affectés sur des postes de 18h, renvoyant à plus tard la discussion sur les modalités de l’organisation de la formation des nouveaux enseignants. D’après les engagements du Ministère, le temps de formation des stagiaires doit correspondre au tiers de leur service.M. Marois s’est contenté de nous indiquer qu’il n’avait pas encore choisi de "filer" la formation sur l’année (en déchargeant les stagiaires du tiers de leur service chaque semaine, pour leur permettre de suivre les cours en IUFM), ou au contraire de la "masser" en installant les stagiaires à temps complet devant les élèves pour la plus grande partie de l’année, et en les retirant des classes cinq ou six semaines consécutives, pendant lesquelles les lauréats des concours seraient remplacés... par des étudiants le préparant !) (Lire l'article complet)

2 commentaires:

Webmaster a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Marie France a dit…

Cela signifie que :
* leurs services sont annualisés pour atteindre au final 12 h d’enseignement pour les professeurs et 2/3 du service pour les enseignants documentalistes et les CPE (et ensuite, ce sera notre tour ?)
* leurs élèves verront se succéder 3 profs en cours d’années.
* les stagiaires seront placés sur les postes restés vacants à l’issue du mouvement intra fin juin, mais il y aura aussi des postes bloqués dans les établissements pour les accueillir !
Envisage t-on de placer des titulaires en complément de service, voire en mesure de carte scolaire (suppression de leur poste) pour dégager les moyens nécessaires à l’accueil des stagiaires ?
* et surtout, cela revient à considérons que nous pouvons être mis directement sur le terrain et à temps complet en sortant de fac sans la formation professionnelle indispensable pour exercer des métiers avec autant de responsabilités pour l’avenir de nos élèves !!!

Nous contactons d’urgence l’intersyndicale pour organiser une réponse la plus unitaire possible. D’ores et déjà, nous vous invitons à alerter les étudiants.

Marie France CARNUS
IUFM Toulouse