vendredi 17 avril 2009

IUFM de Toulouse : actions du 20 avril au 1° mai 2009


20 avril
:
  • UT2 Amphi 8 assemblée générale des étudiants
21 avril :
22 Avril :
23 avril
  • 9 h 30 : rassemblement place ROUAIX à l'appel des trois universités toulousaines (UT1, UT2, UT3) pour la venue de Bernard BELLOC, conseiller spécial de Président pour l'enseignement supérieur.
  • ou 10 heures : Rassemblement place des Carmes (suivant la présence des forces de l'ordre Place Rouaix)
  • 14 heures : Assemblée générale des personnels et des étudiants à UT2 Amphi 8. Les personnels (enseignant et BIATOS) et les usagers (étudiants et stagiaires) de l'IUFM sont invités. Cette assemblée générale se tient malgré la fermeture administrative de l'université.
28 avril :
  • Manifestation nationale
30 Avril :
  • IUFM à 14 h sur le site de l'avenue de Saint Agne : Rédaction de la synthèse de la journée du 31 mars
1° mai :
  • Grande manifestation unitaire (Rassemblement - Place Arnaud Bernard à 10h30)

La ronde des obstinés à Toulouse

Les personnels BIATOS, les enseignants, les chercheurs et les étudiants en grève de l'Université de Toulouse-Le Mirail, en grève depuis le 2 février, ont décidé d'ouvrir une Ronde des obstinés sur la place du Capitole à Toulouse, à partir du lundi 6 avril 2009 pour manifester leur obstination à réclamer l'abrogation de la loi LRU et du Pacte pour la Recherche et l'ensemble des mesures néo-libérales qui leur sont liées.

Ils manifesteront, à l'image de la Ronde infinie des obstinés à Paris, leur détermination à ne pas abandonner l'idéal d’une éducation de qualité, laïque et gratuite pour tous, de la maternelle à l’université.

En marchant en cercle, ils tenteront d'illustrer le symbole d'une figure infinie, sans début ni fin, sans premier ni dernier...

Le savoir, l’éducation, tout comme la santé, la culture, la justice… ne sont pas des marchandises !

Les obstinés appellent les salariés du public et du privé, les précaires et les chômeurs, les retraités, les intermittents, les immigrés, les parents... et tous ceux qui se sentent concernés et solidaires, à se rejoindre dans la Ronde des Obstinés.

Pour faciliter l'organisation de la Ronde, les personnes qui le souhaitent peuvent :


Le SNESUP appelle à participer aux « rondes des obstinés » et au « tour de France des obstinés » en lisant et diffusant le texte ci-dessous : Paris, place de l'hôtel de ville - Amiens - Clermont-Ferrand : place de Jaude - Strasbourg : place Kléber - Orléans - Poitiers : place d'Armes - Dijon : place de la Libération - Toulouse : place du Capitole - Fort-de-France, Martinique : parvis de la mairie de Fort-de-France - Montpellier - Reims. (voir le texte complet)

Suit le communiqué de la Ronde Infinie des Obstinés :

Mardi 21 avril - la Ronde Infinie des Obstinés tourne au Conseil d’État.

Le 21 avril, le décret statutaire des enseignants-chercheurs sera examiné par le Conseil d’État. Au beau milieu des vacances, dans la précipitation et le secret qui entoure traditionnellement les consultations du Conseil d’État, Valérie Pécresse tente de passer en force sur l’un des points majeurs de la mobilisation universitaire. Pour manifester notre opposition à cette nouvelle manouvre, la Ronde des Obstinés se dédoublera pour tourner simultanément sur la place du Palais-Royal (Paris 1er), devant le Conseil d’État, et sur la place de Grève. Soyez nombreux à venir ce mardi place de l’Hôtel de Ville à 13h30, pour rejoindre en procession le Conseil d’État et y tourner de 14h à 16h ! Nous retrouverons ensuite le lieu habituel de la ronde, pour la poursuivre obstinément. (fin du communiqué)

Du processus de Bologne à la LRU : une catastrophe annoncée

Une vidéo de la conférence de Geneviève Azam, Enseignante-Chercheure en économie à l'Université du Mirail, réalisée le lundi 23 mars 2009 à l'Université de Toulouse 2 le Mirail. Cette conférence à été initiée par l'Assemblée Générale des personnels de Toulouse 2 et était ouverte aux Etudiants, Biatos, Enseignants et Enseignants-Chercheurs.




Agenda des actions toulousaines (UT3
, UT2 , ...



CONTRE L'IMMOBILISME DU GOUVERNEMENT, RÉAGISSONS



Au coeur des congés de printemps, la détermination de la communauté universitaire dans son ensemble s'exprime avec force. Alors que le gouvernement refuse encore les réponses politiques globales et claires sur l'essentiel de nos revendications solidaires, et calcule le pourrissement d'un mouvement revendicatif exceptionnel, son interpellation notamment dans le cadre des conseils centraux s'impose. Des universités (voir ci-dessous Reims, Poitiers) viennent conforter les prises de position de congrès, de CA, de présidents, voire à l'élection de nouveaux exécutifs prenant leur distance avec les orientations gouvernementales actuelles (Bordeaux 3, Paris 7). Le SNESUP s'est adressé le 15 Avril aux présidents d'université (voir ci-dessous).
.....

Lettre aux Présidents d'Université.

.... La mobilisation de la communauté universitaire dans son ensemble -à laquelle le SNESUP a largement contribué- s'oppose aux contreréformes que le gouvernement tente de nous imposer. Ce mouvement sans précédent est dans sa 11ème semaine. Il prend des formes multiples (motions, pétitions, grève, grève administrative, ...) et a rassemblé plus de 100 000 manifestants dans la rue le 10 février et le 19 mars. Si cette mobilisation a conduit le gouvernement à infléchir à la marge les orientations imposées depuis maintenant plus de deux ans, les personnels et les étudiants n'ont obtenu aucune réponse portant sur le coeur de leurs revendications solidaires :

  • retrait des projets de décrets Enseignant-chercheur et Contrat doctoral unique,
  • retrait du dispositif prévu de formation et de recrutement des enseignants de 1er et 2nd degré,
  • restitution des emplois supprimés en 2009 pour l'enseignement supérieur et la recherche et plan pluriannuel de création d'emplois de titulaires ; abandon du système " SYMPA " d'allocation des moyens
  • arrêt du démantèlement des organismes de recherche et de la recherche publique.


Aucun commentaire: