jeudi 23 avril 2009

COMMUNIQUE DE L’ASSEMBLEE GENERALE DE L’IUFM MIDI-PYRENEES


Par sa lettre du 9 avril, l'AERES indique qu'elle n'évaluera pas les maquettes des masters « métiers de l’enseignement » de la campagne actuelle. Or le 17 avril, Valérie PECRESSE décide de faire « analyser les maquettes de masters enseignants 2009-2010 » par les services administratifs de la direction de l'enseignement supérieur. Cette décision permettrait aux quelques universités ayant déposé de maquettes de fonctionner normalement, notamment les universités privées catholiques, qui pourraient ainsi délivrer les Masters d'enseignement dès l'année prochaine.


Ainsi, contrairement aux effets d’annonces, la réforme de la formation des enseignants dite de « mastérisation » n'est pas abandonnée, malgré le maintien en 2010 des concours existants et l'ouverture des inscriptions en IUFM en 2009. A ce jour, 5400 enregistrements en premier voeu dont 4400 pour les professorats des écoles. Ces chiffres montrent que les candidats font pleinement confiance à l'IUFM pour préparer aux métiers de l'enseignement.


Toutefois, Xavier DARCOS et Valérie PECRESSE continuent leur entreprise de démantèlement du service public en libéralisant des pans entiers du système éducatif de la maternelle à l'université.


L'assemblée générale de l'IUFM, réunie le 22 avril 2009 continue de demander le retrait complet et total de la réforme des enseignants, préalable à toutes négociations. Les déclarations récentes des ministres, leur incapacité à installer un véritable dialogue, leur mépris pour les acteurs et leurs propos mensongers développés dans les médias amènent l'assemblée générale à renouveler la demande de leur démission.


L'assemblée générale appelle aux rassemblements (23 avril place Rouaix à 9h30, 28 avril place du Capitole à 14 h 30) et à la grande manifestation du 1° mai. De plus, le personnel et les usagers de l'IUFM sont invités à participer à la ronde obstinée place du Capitole, tous les jours de 16 heures à 19 heures. Des renseignements complémentaires sont donnés sur le site www.metier-prof.org


Une synthèse des travaux de la journée d'études du 31 mars sera finalisée par un groupe de travail qui se réunira le 30 avril à 14 heures sur le site de Saint-Agne. Tous les participants à cette journée sont invités à y participer. Cette synthèse sera une contribution à la construction d’un contre projet de réforme qui ne peut être pensé en dehors des acteurs concernés par la formation des enseignants et des CPE : tous les personnels et les usagers.


De plus, il sera demandé à la direction de l'IUFM lors de conseil de l'école interne du 28 avril prochain de banaliser trois journées de réflexion d'ici la fin de l'année universitaire afin de finaliser un contre projet de réforme de la formation des enseignants et des CPE. Ces journées seront gérées par le collectif en lutte depuis maintenant 11 mois.


Une audience est demandée au président de l'université pour aborder le devenir de l'école interne dans l'université et la place du collectif dans la commission de concertation MAROIS-FILÂTRE.


L'assemblée générale envisage également une série d'actions au cours du trimestre : rétention des dossiers de validation, refus de présider les jurys de bac, blocage administratif, etc. Ces actions seront programmées et finalisées prochainement en liaison avec les assemblées générales de l'université.

Aucun commentaire: