mercredi 18 mars 2009

IUFM Midi-Pyrénées : communiqué de l'assemblée générale du 18 mars


L'assemblée générale (enseignants, biatos, étudiants, stagiaires) de l'IUFM Midi-Pyrénées, école interne de l'université Toulouse le-Mirail en conformité avec les décisions de la coordination nationale des universités du 16 mars 2009 appelle à la journée de grève du 19 mars ainsi qu'à la manifestation place Arnaud Bernard à 14h30. Elle demande également la démission du ministre de l'éducation et de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche.

L'assemblée générale appelle au blocage total de 7h30 à 11 heures de l'entrée de tous les sites de l'IUFM de Midi-Pyrénées avec barrage filtrant sur les avenues qui conduisent à ces sites. Ce blocage permet de distribuer des tracts qui expliquent les enjeux de nos revendications dans le cadre de la globalité de la politique gouvernementale. Chaque site s'organise pour atteindre au mieux le maximum de mobilisation.

L'assemblée générale demande au directeur de l'IUFM ainsi qu'au président de l'université de suspendre les activités l'après-midi du 19 mars. Le rassemblement de l'IUFM est prévu le 19 mars à 13 heures, place du capitole, pour le jugement de Monsieur Carnaval. Une délégation de chaque site départemental est invitée avec banderoles et instruments de musiques. A la fin de cette cérémonie, le personnel et les usagers de l'IUFM rejoindront le rassemblement de la manifestation unitaire interprofessionnelle, place Arnaud Bernard à 14 h 30.

L'assemblée générale dénonce les publicités mensongères des officines privées de formation aux métiers de l'enseignement et envisage des manifestations percutantes la semaine du 23 au 27 mars devant ces organismes privés.

Dans le cadre de la réunion de la coordination nationale de la formation des enseignants du 7 mars, des actions proposées par la coordination nationale des universités le 16 mars, de la demande des usagers lors du conseil d'école du 12 mars, l'assemblée générale organise une journée d'études régionale ouverte sur la place et le contenu des concours aux métiers de l'enseignement. Elle demande à l'administrateur provisoire de banaliser la journée du 31 mars, date symbolique de remise des maquettes à l'AERES, afin que tous les personnels et usagers puissent participer activement aux débats. Un comité d'organisation composé d'usagers et des personnels est créé. Il a en charge l'organisation et la gestion de la journée. Un premier point sera effectué lors de la prochaine assemblée générale du 25 mars.

Le mouvement doit s'étendre de la maternelle à l'université. Les collèges et les lycées, non encore mobilisés, seront contactés par tracts au cours de la semaine. Le comité média a la charge de trouver des expressions qui explicitent le mouvement, de contacter les représentants académiques des syndicats, de lancer la réalisation de clip dans le but d'expliquer notre mouvement de convaincre.

Voté à l'unanimité moins 3 abstentions

Aucun commentaire: