vendredi 6 mars 2009

6 mars : Communiqué de la CDIUFM



Mastérisation : la nécessité d’un engagement solennel en réponse à l’inquiétude des étudiants




La Conférence des directeurs d’IUFM rappelle que, depuis 2003, elle s’est prononcée pour une formation initiale des enseignants universitaire professionnelle et sanctionnée par un diplôme de master. Cette position correspondait, et correspond toujours, aux attentes des institutions et des professionnels de l’éducation, des étudiants désireux de s’orienter vers les métiers de l’enseignement et de l’ensemble des citoyens, tous concernés par la qualité de la formation des enseignants.


La Conférence constate que l’actuel projet de réforme ministériel, censé présenter ces caractéristiques, loin de faire consensus, est l’objet de critiques et de refus aujourd’hui quasi unanimes.

Elle considère que les réponses insuffisantes apportées par les ministres aux questions posées par la Conférence des Présidents d’Université ne permettent pas de préjuger favorablement d’une sortie de crise. La Conférence attire l’attention de tous sur l’inquiétude et le désarroi grandissants des étudiants dans ce climat de crise. Sauf à vouloir les détourner de leur projet professionnel, il est de notre responsabilité collective de mettre fin à l’incertitude concernant leur avenir et de préparer la rentrée universitaire sur des
bases solides.

C’est pourquoi ce projet de réforme ministériel doit être, au mieux totalement revisité, ou pour le moins fortement réaménagé dans des dispositions transitoires.

La Conférence des directeurs d’IUFM entend nourrir les débats de propositions constructives et sollicitera prochainement une réunion de travail avec les deux ministres dans cet état d’esprit.

Nous, IUFM, mettrons tout en œuvre, comme nous l’avons fait par le passé, pour assurer une formation de qualité et nous demandons que les acteurs concernés prennent l’engagement solennel que tout étudiant, partout en France, pourra, à la rentrée de septembre 2009, trouver un dispositif de formation universitaire et professionnel permettant d’accompagner son projet vers un métier de l’enseignement.

Vos réactions en commentaires :

2 commentaires:

CV a dit…

Que ce communiqué est mou ! Nous devons demander le retrait complet de la réforme de la FDE ainsi que le maintien des concours dans la forme actuelle pour 2010. Donnons-nous un an pour réfléchir et construire un beau projet ensemble. Ne tombons pas dans le piège du transitoire qui dure longtemps en France.

Christian VALADE
Toulouse

Webmaster a dit…

Voici le communiqué de la CDIUFM en date du 6 mars. Il commence par constater que la réforme "est l’objet de critiques et de refus aujourd’hui quasi unanimes" et que " les réponses insuffisantes apportées par les ministres aux questions posées par la Conférence des Présidents d’Université ne permettent pas de préjuger favorablement d’une sortie de crise".
Mais les deux derniers § reprennent à leur compte l'idée de "dispositions transitoires" et la CDIUFM ne réclame pas (hélas) l'ouverture immédiate des inscriptions dans les formations PE, PLP et PLC pour l'année 2009/2010, selon les modalités en vigueur durant l'année 2008/2009.
Bien cordialement,
AO