lundi 2 mars 2009

26 février 2009 : 7 000 manifestants dans les rues toulousaines


7 000 manifestants ont défilé dans les rues de Toulouse ce jeudi 26 février 2009 pour dénoncer les réformes en cours sur le statut des enseignants-chercheurs et la réforme de la formation des enseignants.

De nombreuses UFR et composantes ont participé à ce rassemblement, comme le CUFR Champollion. "40% des enseignants-chercheurs sont mobilisés depuis janvier et la plupart sont grévistes, même si nous continuons d'assurer les cours", explique Frédéric Fourchard, enseignant à l'AEF. "Une caisse de résistance est constituée pour soutenir financièrement la dizaine de personnels Biatos en grève." Une centaine d'enseignants et d'étudiants de l'IUT de Rangueil étaient également présents sur la manifestation toulousaine. "50% des enseignants sont en grève mais nous assurons les cours car nous ne voulons pas perturber la formation des étudiants", défend un enseignant. L'établissement a prévu de maintenir sa journée portes ouvertes le mercredi 4 mars.

Ce matin, des personnels de l'IUFM ont bloqué le site de l'avenue de Muret. Les professeurs stagiaires de 2ème année ont délocalisé les cours sur la place Saint-Etienne.



Mercredi 25 février, l'AG de l'IUFM avait rassemblé 200 personnes. Un peu avant la manifestation, une centaine d'étudiants de l'UFR musique ont fait des lectures et des concerts sur la place du Capitole.


« Enseigner est un métier »

Tous le disent et le répètent : sans stage pratique, pas de bons professeurs des écoles. Hier, Stéphanie, Soizic et Julien, stagiaires PE2, (professeur des écoles en 2ème année), se sont retrouvés place St Etienne. Ils dénoncent la nouvelle loi du gouvernement qui veut supprimer les formations concrètes rémunérées : « Nous sommes impliqués à deux niveaux par cette loi, à l'IUFM d'abord, (institut universitaire de formation des maîtres) et à l'Éducation nationale. Nous, on a de la chance, nous sommes les derniers à bénéficier d'une formation pratique qui est absolument nécessaire pour devenir un bon professeur des écoles ». Près d'eux, assis à terre, Pierre, Jean-Christophe, Eunice et Léo, stagiaires PE1 : « On prépare le concours à l'IUFM mais on aura pas de stage pratique, on dénonce cette nouvelle forme de formation des professeurs des écoles mise au rabais et dont vont souffrir les élèves »

Les revendications de L'IUFM

« Pour le retrait de la réforme des concours, pour le maintien des concours dans leur configuration actuelle ainsi que le maintien de l'année de formation en alternance rémunérée après le concours. Pour l'ouverture de négociations pour une autre réforme de la formation et du recrutement. Le 5 mars, les maîtres seront place du Capitole pour des cours en plein air.


Nuit de l'université

L'université Toulouse II le Mirail prépare une Nuit de l'Université pour le 3 mars avec la fac ouverte aux familles de tous les personnels et avec même une crèche pouvant accueillir les enfants fatigués dans la soirée. Débats, concerts, projections, et buffet sont au programme.




Aucun commentaire: