samedi 7 février 2009

Etat de la mobilisation


Aurillac


La fermeture de l'IUFM d'Aurillac a est prévue pour juin 2010.

Nous avons appris officiellement la fermeture de l'antenne IUFM d'Aurillac en juin 2010

La réforme de l'IUFM et de l'université et la mise en place d'un recrutement au niveau master a été l'opportunité pour l'Etat de prévoir la fermeture de cet IUFM.

Le Cantal est le seul département concerné jusqu'à ce jour : une fois de
plus, la ruralité et l'enclavement de ce territoire le placeront à la merci
du mépris de nos gouvernants qui font oeuvre de déménagement du territoire !*

Réagissons pour sauver et bâtir un Service Public à la hauteur des enjeux
et qui rende effectivement service à tous !

Pour soutenir l'antenne IUFM d'Aurillac, signez la pétition en ligne "NON A LA FERMETURE DE L'ANTENNE IUFM D'AURILLAC"

Nanterre

La motion élaborée par l'AG de Nanterre ce matin a été présentée en CA. et approuvée pour les points qui relèvent de sa compétence :

- la non remontée des maquettes au 15 février a été confirmée par un vote quasi unanime (1 voix contre)
- Le CA a par ailleurs voté la banalisation de la demi-journée de demain après-midi (mardi). Cela signifie que l'université reste ouverte, mais que les personnels et les étudiants qui souhaitent aller manifester ne seront pas sanctionnés.

Rennes

Ici La Bretagne. Un collectif IUFM Bretagne est en cours de structuration. Un appel a été lancé en direction des personnels, enseignants, stagiaires et étudiants pour le 10 à Paris. Nous avons du mal à évaluer à ce jour la mobilisation. 1 car part de Brest et 3
> autres de Rennes à notre connaissance à cette heure. Organisation en cours à Quimper...

La banderole de l'IUFM sera présente à Paris devant le cortège des universités de Bretagne donc.

Etat des lieux concernant les maquettes:
le conseil d'école a décidé très jeudi 5 février de rejeter la maquette de master PE : 9 POUR et 14 CONTRE
refuser la remontée des maquettes vers les instances de toutes les universités
15 CONTRE, 3 POUR, 5 ne participant pas au vote
Aucun conseil d'aucune université ne peut soumettre au vote cette maquette

Les élus de la FSU se félicitent du vote majoritaire du conseil d’école de l’IUFM de Bretagne réuni le jeudi 5 février 2009 contre la maquette de masters mettant en œuvre la réforme de la formation des maîtres.

Lyon

Mardi soir, la nuit des IUFM : occasion de discuter, de s'informer, d'échanger, de s'organiser. Nous étions une centaine.Depuis mardi, l'IUFM est mobilisé. Etudiants et stagiaires fabriquent tracts, banderoles, affiches. Des groupes passent dans les salles de cours pour informer et convaincre.

La grève, dans une forme pure et dure est impossible à mettre en place car il est hors de question de pénaliser les étudiants qui préparent les concours.
Mais la mobilisation monte (AG à 240 mercredi).
Hier, jeudi, manifestation (j'ai entendu 5000 aux informations régionales) des trois universités lyonnaises, IUFM en tête de cortège.Aujourd'hui, un cours sera donné place des Terreaux, en plein centre ville. Un comité de grève a été mis en place.
Deux délégués se rendront samedi à l'AG de la coordination nationale parents-enseignants, à Paris.

Bordeaux

Aujourd'hui les formateurs de l'IUFM antenne de la Gironde étaient en grève pour s'opposer à la réforme des recrutements et de la formation des enseignants. Ils ont appelé à une AG avec les étudiants et les professeurs stagiaires à 9h ce matin, plus de 150 participants qui ont décidé de bloquer le conseil d'école de l'IUFM qui devait statuer sur les maquettes de master. le conseil n'a pu se tenir.

L'AG a également décidé de porter la question de la formation et du recrutement des enseignants au sein du mouvement universitaire et social actuel, en intervenant dans les différentes AG des universités qui se tiennent lundi, et ils appellent à un rassemblement devant le rectorat de Bordeaux pour porter leurs revendications au représentant des ministres de l'EN et des Universités.

Saint Etienne-Lyon

Masterisation: les universités de Saint-Étienne et de Lyon ne transmettront pas les maquettes au 15 février

Le conseil d'administration de l'université Jean-Monnet de Saint-Étienne, qui s'est réuni lundi 2 février 2009, "refuse à l'unanimité des membres présents ou représentés d'envoyer au ministère les maquettes [des masters 'enseignement'] et demande aux conseils d'administration des trois universités du PRES 'Université de Lyon' d'adopter la même attitude".

Le président de l'université Lumière a fait savoir, par le biais d'un courrier aux enseignants de son établissement dans la journée du 3 février, que Lyon-II adopterait la même position que Saint-Étienne et ne transmettra donc pas les maquettes.

Le conseil d'administration de l'université Jean-Moulin Lyon-III, qui s'est également réuni le 3 février, a "voté le report du rendu des maquettes", indiquent à l'AEF les services de l'université.

Quant à Lyon-I, les trois conseils (CA, Cevu et CS) réunis en congrès le 3 février ont adopté une motion précisant qu'ils "s'opposaient à la suppression de l'année de formation en alternance et rémunérée" (pour les enseignants reçus au concours) tout en se prononçant "favorablement pour la reconnaissance de la qualification des enseignants de primaire et secondaire par un diplôme de master". Concernant la remise des maquettes, la motion précise que "dans l'état actuel des choses, le congrès demande le retrait de la réforme en cours de la formation des maîtres et refuse de transmettre au ministère les maquettes des nouveaux masters exigés dans la précipitation"



Paris

L'IUFM de Paris est en grève. Les PE1 sont très déterminés, très solidaires, très sérieux. Ils refusent la casse de la formation des enseignants.

Les AG rassemblent de très grands nombres d'étudiants et de formateurs : les amphis de l'IUFM ne sont pas assez grands pour accueillir tous les participants.
La suite et des photos sur http://iufmparis.canalblog.com/

Le point sur la mobilisation dans les universités le 3 février


L'Unef affirme que 53 universités sont "mobilisées", des AG (assemblées générales) s'étant tenues lundi 2 février dans 35 établissements et mardi 3 février dans 18. Au total, 23 AG ont voté la grève, précise le syndicat étudiant. Il recense, parmi les assemblées générales les plus importantes, celles de Lyon-II (1 500 étudiants), de Rouen (1 000 étudiants), de Montpellier-III Paul-Valéry (1 000), de Dijon (1 000) et d'Avignon (600). En outre, l'Unef dénombre environ 22 000 étudiants dans les assemblées générales dans toute la France, lundi 2 février.

Le Snesup-FSU, qui "se félicite de l'expansion de la grève dans la totalité des établissements d'enseignement supérieur", appelle "les présidents d'université à une solidarité active". Le syndicat estime également que "près d'un universitaire sur deux" est engagé dans des actions de grève.

  • Laisser un commentaire

Aucun commentaire: