samedi 24 janvier 2009

Réforme de la formation et du recrutement des enseignants de Sciences de la Vie et de la Terre


Des responsables des préparations au CAPES de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), à l’agrégation SV-STU et des futurs masters « Enseignement SVT » réunis en collectif national dénoncent les conditions de mise en place de la réforme de la formation des maîtres (masterisation).

Est-ce possible de relayer l'information via le blog "Enseigner est un métier qui s'apprend" aux collègues de toutes les Universités et de toutes les disciplines. Si les autres disciplines pouvaient s'inspirer de notre lettre pour mener une démarche similaire, cela aurait plus de poids!

Robin BOSDEVEIX
Préparation au CAPES de SVT PARIS 7- PARIS 12


Voici les problèmes que pose cette réforme et les demandes que formule le collectif national SVT au ministère



Problèmes posés spécifiquement pour la confection des maquettes des masters « Enseignement »:
  • Annonce trop tardive du contenu des concours. Manque de précision sur le programme disciplinaire. Comment interpréter de manière claire « une mise au niveau licence » des programmes de secondaire et de classes préparatoires ?
  • L’absence de cadrage national précis sur le volume des différents volets du master « Enseignement » rend l’offre de formation très hétérogène sur l’ensemble du territoire. Les trois composantes de ces Masters (recherche, professionnelle et préparation au concours) sont parfois difficilement compatibles, voire contradictoires. Un exemple parmi d'autres : comment valider un mémoire de Master « au sens strict du terme » tout en préparant un concours et en se formant à un métier ? L’entrée directe en thèse scientifique est un leurre au vu de la diversité de la formation en M2 « enseignement », notamment préparation au métier et au concours. ....

Aucun commentaire: