dimanche 11 janvier 2009

IUFM de Toulouse : Décisions de l'assemblée générale du 7 Janvier 2009


Assemblée Générale du 7 janvier 2009


Les usagers et le personnel (enseignants et BIATOS) se sont retrouvés à l'assemblée générale le 7 janvier 2009 de 9 heures à 11 heures. Celle-ci a été impulsée par les élus FSU au conseil de l'école interne IUFM de l'université de Toulouse II.


Marie-France CARNUS, Florence SAVOURNIN et Christian VALADE ont présenté les actions effectuées par les élus FSU depuis la dernière assemblée générale du 10 décembre.


De plus, les intervenants ont fait le bilan des quatre revendications énoncées en juin, revendications sur lesquelles le personnel n'a obtenu aucune garantie :
  1. Maintien et développement d’une école universitaire professionnelle ;
  2. Maintien d’une rémunération des étudiants ;
  3. Maintien du recrutement par concours ;
  4. Cadrage national des masters.
Maintien et développement d’une école universitaire professionnelle.

La formation prévue dans les projets de maquettes en construction s'appuie une formation alternance. Or il apparaît que la durée des stages serait réduite à quatre semaines ou six semaines pour les deux années de masters. De plus, le nombre de place de stage serait limitée au double des admissibles de l'année précédente. Les intervenants font remarquer que la durée des stages dans une formation professionnelle au niveau bac+2 est de deux mois et demi, la durée des stages pour une formation professionnelle au niveau bac + 5 est au minimum de six mois. Que penser d'un ingénieur qui ferait uniquement un mois de stage ?

Maintien du recrutement par concours.
Les maquettes définitives des concours ne sont pas encore disponibles. Comment concevoir des maquettes de masters sans avoir précisément le contenu des concours. De plus, les épreuves des concours pour des raisons différentes ne répondent pas aux besoins du service public d'éducation.

Maintien d’une rémunération des étudiants.

Le ministère reste sourd sur ce point malgré les demandes de la FSU, de la CD-IUFM et de la CPU. Lionel Collet, Président de la Conférence des Présidents d’université écrit : "’... aucuns disent que les économies induites par la suppression de l’année de stage salarié seraient la motivation principale de cette réforme, expliqueraient à la fois la précipitation et l’incohérence du calendrier, seraient en somme la « clé » de cette réforme ; la création d’un financement spécifique pour la préparation des masters enseignement, sur le principe des anciens IPES qui ont joué un rôle décisif de promotion sociale en leur temps, constituerait le meilleur démenti par rapport à une telle rumeur "....


Cadrage national des masters.
Aucun cadrage national des masters est prévu que ce soit en terme de contenu, du durée de stage, de modalités. Seul de texte du 17 octobre 2008, le cahier des charges de formation des enseignants et les critères dévaluation de l'AERES guident les réflexions.

Les membres de l'assemblée remarquent que cette réforme demandent solennellement aux pouvoirs publics la révision totale de ce projet de réforme. Ils demandent l'ouverture d'une négociation sérieuse garantissant une formation universitaire professionnelle sur la base de concours nationaux.

Décisions

Ils adoptent le texte établi dans un cadre national et demandent aux élus présents (seuls les élus FSU et non syndiqués étaient présents ) de proposer ce texte en tant que motion au conseil de l'école interne
.

Les personnels BIATOS émettent des craintes liées au transferts des services de l'IUFM vers les services centraux de l'université (c'est à dire sue l'IUFM ne seraient plus considéré comme une école interne autonome (type IUT) avec les services administratifs associés. Le personnel de l'IUFM demande que le texte présenté au consem d'adminitration de l'université soit soumis au vote du conseil de l'IUFM le 7 janvier avec la mention ci-après :

"Les personnels et usagers de l’IUFM Midi-Pyrénées ....demandent au conseil d'administration de leur université intégrante de renouveler son engagement et son attachement à l'IUFM en :
  • maintenant les moyens financiers en 2009 au niveau de celui de 2008
  • respectant les dispositions légales et conventionnelles en vigueur liées à la formation des enseignants
  • soutenant la démarche des personnels et usagers de son école interne
  • garantissant le non déploiement autoritaire des personnels BIATOS rattachés à l’IUFM dans les différents services de l'université."
A l'appui des textes votés, les membres de l'assemblée proposent :
  • de rencontrer la presse pour diffuser la motion
  • de créer un groupe communication" qui aurait la charge de réalisation d'une vidéo explicative
  • d'établir un tract qui sera lu par chaque formateur au étudiants et stagiaires à chaque cours jusqu'au 29 janvier 2009
  • de participer au nom de l'IUFM à la manifestation du 17 octobre
  • de se retrouver en assemblée générale le 29 janvier à 9 heures
  • de participer activement à tous les mouvements nationaux 17 janvier, 29 janvier

Aucun commentaire: