lundi 26 janvier 2009

Coordination nationale sur la formation des enseignants


Samedi 31 janv
ier

Le 15 février approche à grands pas. C’est la date que le MESR et le MEN ont fixée comme ultime délai pour la remontée des maquettes des « masters professionnels enseignement ». Le gouvernement reste sourd à la demande générale de reconduction à l’identique des actuels concours en 2010. Et face aux demandes de précisions ou d’évolutions émanant des universités (UFR, IUFM, départements, …), de la CPU, de diverses associations professionnelles et des syndicats de personnels et d’étudiants, portant sur le calendrier, le financement des études, les stages en M1 et M2, les épreuves des concours, l’année dite de « stage », la formation continue, le devenir des IUFM, etc. les deux ministères ont répondu le 15 janvier par un communiqué commun : tantôt les réponses sont insatisfaisantes, tantôt les demandes sont ignorées. Ainsi, il n’y a rien sur ces sujets cruciaux :

  • les épreuves des concours, qui doivent être impérativement repensées, les nouveaux concours devant évidemment être repoussés au-delà de 2010 ;
  • l’année après le concours, prévue sur un temps plein, alors qu’elle ne devrait pas excéder un demi service pour permettre une formation professionnelle en alternance ;
  • l’indispensable programmation des recrutements (et des allocations de formation) pour donner aux étudiants et aux formateurs une visibilité sur les flux dans les prochaines années ;
  • le devenir des IUFM, de leur potentiel de compétences et de recherche, de leurs personnels, celui des maîtres formateurs du premier degré et des conseillers pédagogiques du second degré ;
  • la formation continue, carrément compromise dans le premier degré. Etc.

Ces derniers développements ne font qu’ajouter à la nécessité d’organiser la réflexion commune des personnels impliqués dans la formation des enseignants et de bâtir une coordination de leurs actions, conformément à une demande exprimée de plus en plus souvent par des collègues ou des collectifs depuis la mi-décembre.

C’est pourquoi, certains de traduire l’attente d’un très grand nombre de collègues, nous nous
sommes accordés pour inviter les personnels impliqués dans la formation des maîtres, tout
particulièrement au sein des IUFM et de leurs universités d’intégration, à déléguer des
représentants à une réunion nationale de coordination

le samedi 31 janvier
de 9 h 30 à 12 h 30,
à la Sorbonne


Celle-ci doit permettre aux participants d’échanger leurs informations sur les positions des instances élues des IUFM, des départements et des universités. Elle a pour objectif essentiel la coordination des actions.

Elle s’inscrit clairement dans la demande d’une révision totale du projet de réforme, d’un maintien des concours dans leur configuration actuelle en 2010 et de l’ouverture d’une négociation avec toutes les parties concernées sur la formation des enseignants. M. Philippe Joutard, Recteur d’Académie et ancien président du groupe d’experts des programmes de l’école primaire de 2002, ouvrira la réunion.

Nous invitons la CPU et la CDIUFM à observer les travaux. Nous espérons que la réunion pourra se dérouler en présence des syndicats d’enseignants du premier et du second degré et des syndicats étudiants.

Cette initiative a déjà reçu le soutien des organisations suivantes : SNESUP, SNEP, SNUIPP, SNUEP, SNPI, Sauvons La Recherche, Sauvons l’Université, SUD. E
lle sera une des étapes des actions décisives qui commencent dès le 26 janvier avec la grève à l’appel du SNESUP et se poursuivent à l’appel de la coordination nationale à partir du 2 février.



Premiers signataires

Jean-Louis Auduc, Directeur adjoint de l’IUFM de Créteil, DERS, Université Paris 12 ;
Anne Autiquet, Prag, IUFM de Paris, Université Paris 4 ;
Agnès Batton, Prce, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise ;
Jean-Paul Bernié, PU émérite, Université Bordeaux 2 ;
François Bouillon, président de l’Institut de recherche de la FSU ;
Fabienne Calame-Gippet, MC, IUFM de Lille, Université d’Artois ;
Marie-France Carnus, MC, IUFM Midi-Pyrénées, Université Toulouse 2 - Le Mirail ;
Alain Castaneda, Prag IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise ;
Vincent Charbonnier, ATER, IUFM de Créteil, Université Paris 12 ;
Sylvie Clabecq, PE, maître-formateur, IUFM des Pays de Loire, Université de Nantes ;
Pascal Clerc, MC, IUFM de Lyon, Université Lyon 1 ;
Philippe Dorange PRAG, IUFM d'Aquitaine, Université Montesquieu Bordeaux 4 ;
Rachid El Guerjouma, PU, Université du Maine - Le Mans ;
Claudine Garcia-Debanc, PU, IUFM Midi-Pyrénées, Université Toulouse 2 - Le Mirail ;
Martine Gest, Prce, IUFM de Haute Normandie, Université de Rouen, animatrice du Collectif FDM du SNESup ;
Pascal Grassetie, Prag, IUFM d'Aquitaine, Université Montesquieu Bordeaux 4 ;
Josiane Hélayel, Prag, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise ;
Ruben Ibanez, PLP2, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise ;
Bernadette Kervyn, ATER, Université Bordeaux 3 ;
Michelle Lauton, MC, Université Paris-Sud 11 ;
Béatrice Martin, Prag, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise ;
Michèle Monte, MC, Université du Sud Toulon Var ;
Patrice Nagel, Prag, IUFM de Lille, Université d’Artois ;
André Ouzoulias, Prag, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise ;
Daniel Perrin, PU, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise ;
Sylvie Plane, PU, IUFM de Paris, Université Paris 4 ;
Claire Pontais, Prag, IUFM de Basse Normandie, Université de Caen Basse-Normandie ;
Claude Puidoyeux, PRAG, IUFM d’Aquitaine, Université Montesquieu Bordeaux 4 ;
François Quet, MC, INRP ;
Jean-Pierre Raoult, PU émérite, président du Comité scientifique des IREM, Université Paris-Est Marne-la-Vallée ;
Aline Rios-Passagem, Prag, IUFM de Versailles, Université de Cergy-Pontoise ;
Jean-Paul Sauvage, MC, Université de Rouen ;
André Scherb, Prag, IUFM de Bretagne, Université de Bretagne Ouest ;
Philippe Selosse, MC, Université Lyon 2 ;
Nicolas Streletski, MC, Université Lumière - Lyon 2 ;
Gérard Sembel, MC, Sociologie, IUFM d’Aquitaine, Université Montesquieu Bordeaux 4 ;
Dominique Ulma, MC, IUFM de Lyon, Université Lyon 1 ;
Christian Valade, Prag, IUFM Midi-Pyrénées, Université Toulouse 2 - Le Mirail.



Aucun commentaire: