samedi 24 janvier 2009

Masterisation: 60 villes moyennes s'inquiètent du devenir de leur IUFM


Dépêche AEF n°108095


Si les IUFM devaient se rapprocher physiquement des universités dans le cadre de la masterisation, cela poserait un gros problème à 60 villes de notre fédération", indique à l'AEF Bruno Bourg-Broc, maire UMP de Châlons-en-Champagne et président de la Fédération des maires des villes moyennes (FMVM), jeudi 22 janvier 2009. Une délégation d'élus conduite par Bruno Bourg-Broc a été reçue par le ministre de l'Éducation nationale, mercredi 21 janvier 2009 à Paris, afin de faire "un tour d'horizon des problèmes" rencontrés par les villes moyennes en matière éducative. .... lire la suite

Masterisation: "les annonces ne répondent en rien aux attentes" selon le collectif "Appel du 8 novembre"

AEF n°108004

"Il doit être clair pour tous que ces deux petites pages communiquées par les ministres ne répondent en rien aux attentes de la communauté universitaire ni à celles des étudiants ou des enseignants en poste dans les écoles, collèges ou lycées", estime le collectif "Appel du 8 novembre", mardi 20 janvier 2009, suite aux annonces des ministères de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de l'Éducation nationale sur la réforme de la formation enseignante (L'AEF n°107681). ....

DES MILLIERS DE STAGES PROMIS SANS PRÉCISIONS

Le collectif considère que "des milliers de stages sont promis et, pour certains rémunérés, afin de tenter grossièrement d' 'acheter' la paix sociale dans les universités, mais sans que ne soit précisé clairement ni qui assurera le suivi de ces stages, ni comment ces formateurs seraient quant à eux rémunérés, ni qui y participera". En outre, "40 000 stages correspondent au nombre des étudiants aujourd'hui inscrits en première année d'IUFM mais pas à celui des candidats aux concours, qui est de l'ordre de 160 000", ajoute-t-il. .... Enfin, la gratification des stages en responsabilité, "n'ont rien à voir avec la situation antérieure à savoir un salaire mensuel pour des fonctionnaires-stagiaires pendant une année de formation en alternance".

DES BOURSES "QUI NE GARANTISSENT PAS LA DIVERSITÉ SOCIALE"

Sur les bourses, le collectif estime que "les montants mensuels (250 à 300 euros) et la logique (attribution au mérite plus que sur critères sociaux) ne sont pas susceptibles de garantir la diversité sociale des candidats aux concours de recrutement".
......

Enfin, le collectif estime que "des milliers de postes réservés d'assistants d'éducation alors que l'on sait fort bien que ces postes, pour permettre de vivre décemment, supposent un horaire de 35 heures par semaine, bien peu compatible avec la préparation sérieuse d'un concours de recrutement".

Aucun commentaire: