dimanche 30 novembre 2008

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche prépare sa mue



Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche prépare sa mue, suite à l'audit d'Accenture et du cabinet McKinsey, commandité en octobre 2008 par Valérie Pécresse. Les premiers éléments de sa réorganisation, qui seront mis en œuvre dès le premier semestre 2009, ont été dévoilés par Valérie Pécresse, dans un discours prononcé devant les directeurs, sous-directeurs et chefs de service du ministère, le 13 novembre 2008.

La loi LRU commandait un tel aggiornamento du ministère.« À partir du moment où de nouvelles relations se nouent entre l’État et les universités, il nous fallait revoir l’organisation du ministère. Nous sommes passés d’une logique de simple tutelle à une logique partenariale, de pilotage, fondée sur le contrat », indique un proche de la ministre.


La DGESIP remplace la DGES

Première innovation : la DGES change de nom. Ce sera désormais la DGESIP (direction générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle), pour s’adapter à cette nouvelle mission confiée aux universités par la loi LRU.

La ministre projette également de créer un « pôle de financement et de contractualisation », une agence de service public au sein de la DGESIP. Elle jouera le rôle clé d’interlocuteur des établissements d’enseignement supérieur concernant le nerf de la guerre, l’argent.


Aucun commentaire: