samedi 8 novembre 2008

La Société Mathématique de France demande aussi un moratoire et propose une pétition.



Les signataires demandent que le projet de « mastérisation » (réforme de la formation et des concours de recrutement des enseignants) fasse l'objet d'un moratoire d'un an au moins. Alors que le contenu de ce projet n'est partiellement connu que depuis le 13 octobre, le calendrier mis en place par le ministère oblige les universités à réorganiser les masters pour le 31 décembre. Cette précipitation rend impossible toute réflexion et toute concertation sérieuses, et ne peut aboutir à une mise en place raisonnable de la réforme à la rentrée 2009. De plus, la mise en place des nouveaux concours dès 2010 compromettrait gravement l'avenir des étudiants déjà engagés dans un cursus de préparation des concours.

Ils demandent que ce moratoire soit mis à profit pour organiser la réflexion et la concertation, en y associant les différentes organisations représentatives des étudiants, des enseignants et des universités, les sociétés savantes, les syndicats. Ils pensent qu'une réflexion par discipline et une régulation nationale des concours sont indispensables pour garantir un niveau d'exigence commun.

Ils protestent avec énergie contre la suppression de l'année de stage en situation à l'issue des concours, car ils sont convaincus que la formation théorique (didactique, disciplinaire et pédagogique) et l'expérience pratique et en responsabilité de l'enseignement doivent être liées.Plus généralement, les signataires s'opposeront à toute réforme qui réduirait le niveau d'exigence dans la formation ou les concours, et conduirait à abaisser le niveau de formation tant pédagogique que disciplinaire des futurs enseignants, en totale contradiction avec l'objectif affiché par la « mastérisation ».

Dans l'immédiat, ils demandent que les ministres de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur et de la Recherche s'engagent à ce que les concours de recrutement des enseignants se déroulent en 2009-2010 selon les modalités de 2008-2009.

Aucun commentaire: