samedi 8 novembre 2008

Bons citoyens - sauvons l'université !





"Avant tout, nous étions requis, une fois de plus, par la tâche quotidienne. Il ne nous reste, pour la plupart, que le droit de dire que nous fûmes de bons ouvriers. Avons-nous toujours été d’assez bons citoyens ?"

Marc Bloch, L’Étrange défaite, 1946 [1940 pour la rédaction]






Bons citoyens, il est de notre rôle de montrer et d’expliquer les logiques des réformes en cours. Lisez l’analyse critique de Pierre Cornu et Jean-Luc Mayaud, enseignants d’histoire contemporaine des Universités, intitulée "Les maîtres des maîtres", qui met en évidence les enjeux fondamentaux de la réforme des concours de l’enseignement, comprise comme la destruction du compromis historique qui avait fondé la place et la mission de l’enseignement et de l’université dans la société française.


Bons citoyens, demandons aux députés de nous prêter leur clairvoyance et leur disponibilité. S’il est bon désormais que le Parlement décide du contenu des programmes scolaires en histoire, écrivons à Xavier Darcos pour qu’il fasse la suggestion d’une rédaction des maquettes de masters-concours par les parlementaires. Seuls nos élus peuvent respecter les délais et les consignes de la DGES.






Bons citoyens : Consultez et signez l'appel du 8 novembre 2008 : De l’AG du 8 novembre aux Olympiades, à Paris, est sorti un texte d’appel collectif des présents (associations, représentants de conseils, personnes particulières) : "L’ÉDUCATION NATIONALE EN DANGER".

Aucun commentaire: