vendredi 19 septembre 2008

Masterisation de la formation enseignante: la maquette des concours devrait sortir en octobre



Les universités auraient ensuite jusqu'à la fin décembre pour concevoir de nouveaux masters avec l'objectif de les valider au mois de janvier 2009. "La maquette des concours sortira fin octobre", corrige l'entourage du ministre l'Éducation nationale, contacté par l'AEF, confirmant la date de janvier pour la validation des masters. Les discussions avec les syndicats, la CPU et la CDIUFM se poursuivront après cette date mais davantage sur la "mise en place des masters et de la réforme". "

Le ministère de l'Éducation nationale doit nous donner aujourd'hui les maquettes des concours", explique Valérie Pécresse en marge de sa conférence de rentrée. "Nous réfléchissons actuellement au contenu des masters. Les ministères signeront une convention-cadre CPU-CDIUFM sur la masterisation", poursuit la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Le Snes, contacté par L'AEF, se dit prêt à "rentrer en discussion" sur la base du texte de convergences actuellement négocié. Les discussions pourraient aboutir "la semaine prochaine", explique Frédérique Rolet, co-secrétaire générale du Snes. "Nous voudrions arriver à une position commune avec le Snesup". Depuis le début des négociations, fin juin, le texte amendé au gré des discussions ministère-syndicat a évolué.

Ainsi, le syndicat se félicite de voir les IUFM mentionnés dans la dernière mouture du texte, tout comme "l'articulation entre la formation professionnelle et disciplinaire". "Même si la formulation est vague, ce sont les négociations qui lui donneront du contenu", poursuit Frédérique Rolet. De même, en ce qui concerne la première année d'exercice, le nouveau texte, ne "parle plus de profs en 'responsabilité', mais de profs en plein exercice, ce n'est pas la même chose", estime Frédérique Rolet, évoquant la possibilité d'intégrer de la formation, sur le temps de service des enseignants. Le Snes est prêt à s'engager sur la question de la revalorisation, à condition qu'elle ne soit pas réservée aux néo-titulaires. Au cours des négociations, il tentera aussi d'obtenir un "pré-recrutement".

Le Snesup, contacté par l'AEF, explique qu'il rencontrera des membres du ministère de l'Enseignement supérieur et de l'Éducation nationale, mardi 23 septembre pour parler de la masterisation.

Aucun commentaire: