lundi 1 septembre 2008

Le ministère crée trois groupes de travail



Masterisation de la formation enseignante: le ministère crée trois groupes de travail "
élargis
à la CPU et à la CDIUFM" (Patrick Baranger, CDIUFM)


AEF n°100577

Patrick Baranger, président de la CDIUFM, annonce à l'AEF, jeudi 28 août 2008, la mise en place par le ministère de l'Éducation nationale de "trois groupes de travail" sur le thème de la masterisation. La CPU et la CDIUFM étaient réunies mardi 26 août 2008 au cabinet de Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur, en présence de Xavier Darcos.

"Élargis à la CPU et à la CDIUFM", ces groupes porteront sur les "masters", les "épreuves des concours" et "les mesures d'accompagnement d'entrée dans le métier".

MESURES TRANSITOIRES.


La CPU et la CDIUFM ont également profité de cette réunion pour alerter Valérie Pécresse et Xavier Darcos sur l'importance des "mesures de transition" à mettre en place dans les universités, en vue de la masterisation, ajoute Patrick Baranger (L'AEF n°99839). Un groupe de travail, constitué par la CPU et la CDIUFM, travaille depuis plusieurs semaines sur cette question. Leurs propositions sont les suivantes:
  • les étudiants qui s'inscrivent dans les préparations aux concours en IUFM pourront, s'ils sont admis ou admissibles aux concours qu'ils présentent, s'inscrire directement en M2 desnouveaux masters;
  • les autres bénéficieront d'équivalences délivrées par des commissions d'évaluationparitaires, composées de représentants des futurs masters et des masters actuels.
La mise en place de ces mesures transitoires nécessite " un accord local du présidentd'université et/ou du Cevu et du CA de l'université", explique Patrick Baranger. Selon lui, "un tiers" des universités a déjà mis en place des procédures transitoires (Lorraine, Champagne‐Ardenne, Midi‐Pyrénées, Poitou‐Charentes, Grenoble), un tiers est "en cours" et un dernier tiers ne l'a pas encore fait.

....

CONTENU DES MASTERS.

Enfin, la CPU, la CDIUFM, l'Académie des sciences, la Conférence des directeurs d'UFR de lettres, la Conférence des directeurs d'UFR de sciences et l'Association des enseignants‐chercheurs en sciences de l'éducation (L'AEF n°99271 et 98193) réfléchissent "à ce que pourrait être une formation des maîtres universitaires dans le cadre de la réforme".

Ce groupe de travail, mis en place à l'instigation de la CPU, s'est réuni le 23 juillet dernier. Selon Patrick Baranger, cette rencontre "fondatrice" a débouché sur un consensus "fort" autour des principes qui devront guider l'élaboration des nouveaux masters:Toutes les universités devront pouvoir proposer des masters à caractère enseignant. Patrick Baranger évoque à cet égard une "situation inédite": "L'IUFM devra mettre ses compétences au service de toutes les universités d'une région, et pas seulement de celle qu'il a intégrée."

Les masters à caractère enseignant devront obligatoirement comprendre quatre volets:
  • disciplinaire, didactique, épistémologique et professionnel, avec des stages obligatoires en établissement au cours de la formation (L'AEF n°98183).
  • La formation devra être organisée de manière modulaire afin de faciliter les passages d'un master à l'autre (enseignement/recherche ou premier/second degré).
  • Les concours ne devront pas trop "peser" sur la formation afin d'éviter le "bachotage" disciplinaire en master.
Lire la dépêche complète

Aucun commentaire: