dimanche 28 septembre 2008

Budget 2009: 35% de fonctionnaires partant en retraite non remplacés au ministère de l'Éducation nationale



Message AEF n° 101885

Au ministère de l'Éducation nationale, le taux de non-remplacement des fonctionnaires partant en retraite sera de 35%, indique le ministère du Budget, des comptes publiques et de la fonction publique, à l'occasion de la présentation du projet de loide finances (PLF) 2009 en conseil des ministres vendredi 26 septembre 2008. Ce taux de 35% tient compte "des créations de postes pour la scolarisation des enfants handicapés et de la mise en oeuvre progressive de la réforme du soutien scolaire et de la gestion des remplacements", précise Bercy.

Le budget 2009 de la mission enseignement scolaire s'élève à 59,91 milliards d'euros en crédits de paiement (58 milliards d'euros en 2008) répartis de la manière suivante:
  • 17,263 milliards d'euros pour le programme enseignement public du premier degré (16,6 milliards en 2008)
  • 28,686 milliards d'euros pour le programme enseignement public du second degré (28,34 milliards en 2008)
  • 3,773 milliards d'euros pour le programme vie de l'élève (4 milliards en 2008)
  • 6,947 milliards d'euros pour le programme enseignement privé (6,88 milliards en 2008)
  • 2,068 milliards d'euros pour le programme soutien de la politique de l'Éducation nationale (2,1 milliards en 2008)
  • 1,255 milliards d'euros pour l'enseignement technique agricole.
En 2010 les moyens alloués à l'enseignement scolaire sont fixés à 61,648 milliards d'euros, et en 2011 à 62,926 milliards d'euros (en CP).

RÉPARTITION DES SUPPRESSIONS DE POSTES

En 2009, le gouvernement compte améliorer "l'efficience du système éducatif" par:

  • le non renouvellement en 2009 de 1 800 postes d'enseignants dans l'enseignement public et privé, au titre de "l'évolution des effectifs des élèves". "Des créations de classes interviendront dans le premier degré pour faire face à l'augmentation du nombre d'élèves, alors que la décroissance des effectifs dans le second degré se traduira par le non-remplacement de départs en retraite";
  • l'optimisation de la gestion des remplaçants dans le second degré, avec la création d'une agence nationale de remplacement, et le "non renouvellement" de 3 000 emplois "sans dégradation du service";
  • la réaffectation de 3 000 maîtres spécialisés dans le traitement de la difficulté scolaire en primaire dans le cadre des Rased. "Ces maîtres pourront au sien des écoles et dans le cadre de la nouvelle organisation de la semaine traiter au mieux et en continu la difficulté scolaire";
  • la suppression de 4 450 emplois de stagiaires.
Lire le message complet

Aucun commentaire: