mercredi 27 août 2008

Message du SNESUP : Réussir la Nuit des IUFM



Le jeudi 4 septembre 2008


Pourquoi une nuit des IUFM ? La filiation est bien évidemment la « Nuit des écoles » où des parents à titre symbolique occupèrent un temps les écoles primaires et présentèrent à la presse leur action comme une soirée conviviale et citoyenne.

Pour nous, il s'agit, dès la rentrée, de remobiliser les personnels dans tous les IUFM. Après les motions, pétitions et manifestations de juin et juillet et avant les Etats Généraux à la Sorbonne le 4 octobre, l’objectif est de montrer la détermination des personnels à promouvoir collectivement le potentiel des IUFM et à être partie prenante dans de nécessaires négociations suite aux fracassantes déclarations sur la « masterisation »

Au ministre, qui n'a qu'une obsession : détruire, montrons que les formations et les IUFM peuvent être améliorés, que des débats locaux sur les concours, la professionnalisation... naissent des propositions nationales.

Une initiative SNESUP à organiser avec les formateurs et
personnels de tout statut et les usagers (stagiaires actuels, anciens et futurs, syndicats étudiants...), avec les autres syndicats de la FSU.

Que faire ?
  • 1°) Prendre du temps collectivement sur notre lieu de travail ;
  • 2°) Organiser des débats et solliciter les personnalités signataires de l'appel pour participer à ces débats. S'organiser pour transmettre ensuite les comptes rendus au SNESUP ;
  • 3°) Profiter de cette date pour faire mieux connaître la réalité des IUFM à l'opinion publique : portes ouvertes, présentation de témoignages positifs d'anciens stagiaires, dossier de presse, conférence de presse ... ;
  • 4°) Donner une coloration ludique et solidaire à cette manifestation nocturne : l'année sera dure et la lutte longue.
30 IUFM .... 30 nuits,

Exemples : ici, on envisage d'organiser un débat en présence du président de l'Université sur les conditions d'une bonne formation, puis un apéritif chantant réunira tous les participants et la presse ; là, on projette de sensibiliser les acteurs locaux aux conséquences d'une possible disparition d'un centre départemental ; ailleurs, tous les syndicats de la FSU organisent une conférence de presse.

30 IUFM / 30 histoires sur un même thème :

"Enseigner est un métier qui s'apprend !"


Avec les autres syndicats, organisons les mobilisations nécessaires à la réussite de
cette première action de l'année.

Aucun commentaire: