mardi 22 juillet 2008

CNESER : Formation des enseignants



Le recrutement et la formation des professeurs et cadres éducatifs
sont des questions qui engagent l’avenir de notre Ecole et de la société toute entière.

Enseigner est une profession à haute responsabilité qui doit bénéficier d’une reconnaissance sociale et salariale à la hauteur des
enjeux éducatifs de la modernité. C’est un métier complexe qui nécessite la mise en oeuvre de compétences de haut-niveau dans différents domaines (scientifique, didactique, pédagogique, éducatif, institutionnel, éthique..).

Le CNESER dénonce :
  • la précipitation du gouvernement qui veut imposer la « mastérisation » de la formation des enseignants, fonctionnaires d’Etat, dès cette rentrée 2008 pour les nouveaux concours de recrutement de 2010,
  • l’absence de référence aux IUFM jusqu’à maintenant et à leur potentiel dans les propositions gouvernementales,
  • la suppression de plusieurs dizaines de milliers de postes de fonctionnaires titulaires et stagiaires remettant ainsi en cause la démocratisation de l’accès du métier d’enseignant et les conditions d’études des élèves.
Le CNESER s’oppose à toute réforme qui aboutirait au démantèlement de la formation et des statuts des enseignants et des IUFM.

Le
CNESER inquiet de la situation demande un moratoire au processus de « mastérisation » engagé dans la précipitation. Il est le préalable à la mise en oeuvre d’une réelle concertation avec l’ensemble de la communauté universitaire.

Soutenu par : UNEF, UNSA Education, SNASUB-FSU, CFDT, SGEN-CFDT, CGT, FERC-SUP CGT

Vote : Pour 25, contre 5, Abstentions 7

Aucun commentaire: