lundi 23 juin 2008

Motion des personnels de l’IUFM de Versailles


Réforme de la formation des enseignants


LA SAGESSE COMMANDE UN MORATOIRE D’UN AN


Les personnels de l’IUFM de Versailles, réunis en Assemblé Générale sur le site de Saint Germain-en-Laye le 23 juin, expriment leurs plus grandes réserves sur le projet de refonte des dispositifs de formation des enseignants, dit de « mastérisation », tel qu’il est connu aujourd’hui :
  • Ce projet pourrait aboutir à une mise en cause du caractère national des concours.
  • Il réduirait de façon importante la durée de la formation professionnelle des maîtres, mettant ainsi en péril l’efficacité de l’école.
  • Il assècherait le vivier des futurs enseignants, ce qui pourrait conduire à la constitution, en parallèle, d’une catégorie d’enseignants précarisés, recrutés hors concours.
  • Il rendrait encore plus difficile l’accès des jeunes des milieux populaires au métier d’enseignant.
  • Il provoquerait une grave détérioration de la formation continue.
Les personnels de l’IUFM de Versailles considèrent en outre que le calendrier annoncé par le ministre de l’éducation nationale pour la mise en place des « masters enseignement » dès la rentrée de septembre 2008 est déraisonnable sur le plan technique et inacceptable au regard des enjeux de la formation des maîtres. C’est en effet un sujet trop grave pour être réglé à la va-vite, en à peine deux mois avant la rentrée. Une réforme de cette ampleur nécessite une vraie concertation et une réflexion collective impliquant toutes les parties prenantes et notamment les universités et les IUFM. Toute précipitation conduirait à l’échec et à la démobilisation.

C’est pourquoi ils demandent un moratoire d’une année
pour rendre possible la concertation et la réflexion indispensables à la conception des changements utiles à l’amélioration de la formation des maîtres. Celle-ci devrait reposer sur les principes suivants :
  • Un cadre national définit les concours, la nature des épreuves, le contenu et les modalités des formations préparatoires et de la formation professionnelle.
  • La formation professionnelle se déroule en alternance sur une durée de deux ans.
  • Cette formation Bac + 5 donne lieu à la délivrance d’un master professionnel « enseignement ».
  • Les enseignants en formation initiale bénéficient d’un statut de fonctionnaire-stagiaire.
Les personnels de l’IUFM de Versailles décident de prendre contact avec leurs collègues des autres IUFM pour se coordonner et demander ensemble à la Conférence des directeurs d’IUFM et à la Conférence des Présidents d’Université d’intervenir en faveur d’un moratoire auprès du ministre de l’éducation nationale et du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Ils décident de se joindre à l’initiative des personnels de l’IUFM de Midi-Pyrénées pour l’organisation d’Assises Nationales de la formation des maîtres à Toulouse au début du mois de juillet.

Motion adoptée à l’unanimité le 23 juin 2008

Aucun commentaire: