jeudi 5 juin 2008

Inquiétude du président du conseil régional


Message AEF du 5 juin 2008

Le président du conseil régional de Midi-Pyrénées s'inquiète d'une disparition à terme des antennes décentralisées.

Le président du conseil régional de Midi-Pyrénées, Martin Malvy, s'inquiète des conséquences éventuelles que pourrait avoir la réforme de la formation des enseignants annoncée par le président de la République (L'AEF n°97029), dans un courrier adressé au ministre de l'Éducation nationale, Xavier Darcos, mercredi 4 juin 2008.

Martin Malvy dénonce notamment "la menace sur l'égalité d'accès à la formation": "Au-delà des nombreuses questions que soulèverait la suppression pure et simple des IUFM en terme de formation des enseignants, elle constituerait un coup dur pour les territoires qui les accueillent", écrit le président du conseil régional.

Martin Malvy craint en effet que ne subsiste, à terme, qu'un master hébergé dans les locaux mêmes de l'IUFM, intégré à l'université Toulouse-II Le Mirail, ce qui conduirait à faire disparaître les antennes dans la plupart des villes moyennes, "faisant ainsi planer une lourde menace sur l'égalité d'accès à la formation et l'aménagement équilibré du territoire".

En Midi-Pyrénées, précise-t-il, l'IUFM compte cette année près de 3 000 étudiants dont près de la moitié dans les sept antennes décentralisées. Dans son courrier, Martin Malvy rappelle à Xavier Darcos "l'absolue nécessité de maintenir des antennes de formation universitaire pour les futurs enseignants dans les territoires".

Aucun commentaire: