vendredi 27 juin 2008

Conseil général de la haute garonne : Recrutement des enseignants - concilier exigence et égalité d’accès.


DECISION MODIFICATIVE
JUIN 2008


Proposition de résolution présentée par Martine MARTINEL
Conseillère Générale du Canton Toulouse 3,
Marie-Christine LAFFORGUE Conseillère Générale du Canton Toulouse 1
et le Groupe Socialiste


Objet : Recrutement des enseignants -concilier exigence et égalité d’accès.

La réforme de la formation des enseignants soulève à ce jour certaines interrogations, qui engagent la qualité et la diversité du recrutement, dont on sait le caractère central dans la réussite de notre modèle d’éducation.

Il est prévu l’intégration des instituts Universitaires de Formation des Maîtres dans l’Université, et la « masterisation » des enseignants.

En soi, cette perspective n’est pas critiquable car elle s’inscrit sans conteste dans une logique de valorisation du métier d’enseignant.

Toutefois, la vigilance s’impose sur la professionnalisation indispensable de la formation. L’intégration universitaire ne doit pas impliquer un renoncement à l’apprentissage de la pédagogie. Une approche de la formation au rôle de professeur comme un métier est plus que jamais à l’ordre du jour.

Par ailleurs, le recrutement à Bac + 5 peut se traduire, si l’on n’y prend garde, à une sélection économique et sociale du recrutement des professeurs et à une perte de diversité sociale dans le corps enseignant. Les critiques de nature sociologique sur la reproduction des élites se verraient alors pleinement et malheureusement confirmées.



Le statut des stagiaires IUFM, rémunérés, permettait à des jeunes d’origine modeste de s’inscrire dans une carrière d’enseignant, dès après la licence. Il serait possible de concilier sécurisation financière des jeunes, recrutement non tardif, et validation de masters en fin de formation. L’exigence de revalorisation irait ainsi de pair avec le pluralisme du recrutement et l’égalité des chances.

L’Assemblée Départementale demande au Ministre de l’Education de prendre en compte ces remarques, tendant à un meilleur équilibre de la réforme.

Aucun commentaire: